Votre soutien

Vous aimez notre travail, soutenez-nous

10€/an

Montant libre
Le jour
Le fond
 ↑  
Les usines et autres
Visites

 673145 visiteurs

 9 visiteurs en ligne

Webmaster - Infos

Après foration dans le rocher, le trou de mine était curé pour éviter de gêner la progression des bâtons d'explosifs et pour qu'ils soient à la bonne place. Le boute feu introduisait dans l'orifice sa charge de d'explosifs. Le bâton était enfoncé par un bourroir, instrument arrondi pour ne pas endommager les charges. Pour éviter que l'explosif ne ressorte du trou durant l'explosion, ce qui diminuait largement son efficacité et les effets attendus, il est impératif de le bloquer. Jusque dans les années 1960, le bourrage se faisait avec les moyens du bord, c'est à dire les déchets de foration, du sable ou de l'argile.

Installation de la bourre sur la canne

Le bourrage ainsi réalisé était « calé » avec le bourroir mais il fallait faire très attention à ne pas endommager les fils reliés au détonateur. Dans les années 60, pour diminuer les poussières dégagées par l'explosion, le bourrage s'est fait avec de l'eau ! La bourre se compose d'un tube en plastique. La bourre est remplie d'eau sous pression grâce à une canne. La bourre possède à l'extrémité en contact avec l'explosif possède un creux d'air d'1 cm qui sert de matelas. L'autre extrémité est équipée d'une soupape pour introduire la canne. La canne est un tube de 8 mm de diamètre en cuivre percé à son extrémité conique de trous latéraux. La forme conique facilite l'introduction dans la soupape. La canne est coudée pour éviter d'employer une échelle au niveau des couronnes.

Préparation de la bourre et foration

Par contre, ce système emploie deux ouvriers. L'un prépare la bourre sur la canne et l'autre procède au bourrage et au remplissage de la bourre. Ce système montre quelques améliorations sur les poussières mais surtout est un gain de temps considérable. En cas de raté de tir, le boute feu crève la bourre avec son poinçon, replace une charge et une bourre. Il n'y a plus d'obligation de forer un autre trou. Les bourres sont aussi très commodes à transporter. L'eau est déjà sur place alors qu'auparavant il fallait transporter du sable et de l'argile. Il est tout de même plus facile de transporter ces « ballons » en plastique ! Le système très efficace s'est très vite généralisé avec un coût de revient faible.

Bourrage du trou de mine


Date de création : 24/02/2012 @ 16:11
Dernière modification : 24/08/2012 @ 14:33
Catégorie : Le fond - Le travail du mineur
Page lue 7700 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !



Les métiers de la mine
Social
Les dates-les personnes
Livres, récits, témoignages...
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha reload
Recopier le code :
72 Abonnés
Recherche
Recherche