Votre soutien

Notre travail, ce site internet ont un coût

10€/an

Montant libre
Le jour
Le fond
 ↑  
Les usines et autres
Visites

 769253 visiteurs

 23 visiteurs en ligne

Webmaster - Infos

Il est très  difficile de manœuvrer une locomotive au fond. D'autant que la pénombre règne en maître, et qu'avec 16 berlines ou wagons de marchandises arrimés cela ne facilite pas les choses.
 

Lors d'un déraillement, ce qui peut arriver quelquefois du fait des déformations constantes du sol, il faut toute la concentration et le professionnalisme du conducteur pour remettre le train sur la bonne voie.


Pour raccrocher les wagons, la conduite se fait souvent en reculant la locomotive. Et vu la longueur du train cela nécessite souvent l'aide d'un collègue pour accompagner la manœuvre en utilisant les signes codés avec une lampe de mine.


Un rond dans l'air signifie : « continue de rouler ».
Si le rond est lent, il faut rouler doucement.
Un non de la tête veut dire « stop ».
Un assentiment du haut vers le bas signifie « En avant ».

 

Ces mêmes signes de lampe servent à renseigner les conducteurs lors de travaux sur la voie. Dans les galeries, une des priorités est le respect de la limitation des 25 km/h réglementaire, ce qui n'est pas toujours facile avec des machines pouvant dépasser les 40 km/h.

Pour le reste, les feux de signalisation sont comparables à ceux du jour et le matériel roulant d'une exploitation minière n'a rien à envier à celui de la SNCF. Quant au téléphone de la locomotive, relié au poste central de secours, il permet, comme à la RATP, de renseigner en permanence le conducteur.

article source Source CDF

Le mineur, son métier, sa vie :

 Conducteur de locotracteur   ou   Electro-mécanicien ?

conducteurloco01.jpg

 Remise sur rails un loco Ruhrthaler au puits Simon photo HBL

 Autre déraillement d'un loco Berry 3789 K4 au puits Simon photo HBL

 Réparation d'un loco Berry 3735 T2 au fond à Lens-Liévin photo HBNPC

 Entretien de locos Berry C 3755 T4 au fond à Auchel-Bruay photo HBNPC

Recherches et travaux de Pierre Ombrouck


Date de création : 09/03/2010 @ 18:38
Dernière modification : 21/05/2014 @ 18:39
Catégorie : Les métiers de la mine - Au fond
Page lue 9045 fois


Réactions à cet article

Réaction n°1 

par nanar le 05/11/2014 @ 16:51
Je me rapel a la fosse 24 tous les locos etaient des diesel a cause du grisou dont la teneur etait tres forte il n'y avait pas que la le 9 de oignie avait le meme probleme je crois



Les métiers de la mine
Social
Les dates-les personnes
Livres, récits, témoignages...
 ↑  
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha reload
Recopier le code :
80 Abonnés
Recherche
Recherche