De la barrette au casque

De la barette au casque ...

bar3

Mineurs et leurs barettes de cuir bouilli

Les premiers mineurs sont descendus « tête nue ». Aucune protection n’était prévue surtout qu’elle était à leur frais. Évidemment, les ouvriers se sont vite couverts avec ce qu’ils avaient suite à de nombreuses blessures plus ou moins graves. Dans le meilleur des cas, une sorte de casquette servait de protection. L’origine de la barrette est pour l’instant inconnue, est-ce à l’initiative des Compagnies ou à celle des mineurs?

bar4

Une barette qui a déjà bien servi

Quoiqu’il en soit, la barrette est une sorte de casque en cuir bouilli et épais qui servait à protéger la tête des mineurs du toit, notamment des éraflures. Ce casque ne protégeait pas vraiment des chutes de pierres. Par contre, il est rapidement prévu pour y mettre une lampe comme l’astiquette.

bar5

Sous cette barrette, pour contenir la transpiration mais aussi pour éviter que la barrette irrite le crâne, les mineurs inséraient entre la tête et la barrette un linge appelé « béguin ». Ce béguin a évolué lui aussi, au départ un simple linge amené par le mineur mais après un véritable bonnet prévu à cet effet, préparé soigneusement par la femme du mineur.

Casque en cuir

bar2

Casque d’about

Dans les années cinquante, les casques en résine époxy ou en plastique ont remplacé les anciennes barrettes. Ces casques épais offraient une meilleure protection et étaient équipés pour recevoir la lampe électrique « au chapeau ». Chaque corps de métier avait une couleur de casque réservée (ingénieur, géomètre, about...) Les casques des aboutiers avait un peu la forme des anciens chapeau en toile coloniaux.

bar6

Casque en plastique

beguin01.jpg
Béguin

Jean-Louis HUOT pour l'APPHIM

Mots-clés associés

Date de création : 03/06/2010 19:00
Dernière modification : 21/08/2012 09:21
Catégorie : - Le matériel - du mineur
Page lue 6832 fois

Réactions à cet article

Réaction n°4 

par NOPPE_Michel le 31/10/2021 12:40

Il y a quelques semaines j'ai posté l'article ci-dessous sur facebook. Je cherche depuis des années l'origine de notre chapeau « frivole » à Gand. (voir ma photo) Ma "quête" est jusqu'à présent restée sans réponse jusqu'à ce qu'un membre de facebook me transmette votre site Web. Je sens que je me rapproche un peu maintenant, surtout avec la vue et l'explication sur la "barette" en usage dans les mines de charbon... Cela me ferait beaucoup de satisfaction si les "connaisseurs" parmi vous pouvaient donner moi plus de données. Merci d'avance.


https://www.dropbox.com/t/rBv52Xoj1cb


Jusqu'aux années 1942-43, il y avait encore une usine de « gaz » en activité sur la Gasmeterlaan à Gand, d'où le nom de cette avenue.

Le gaz était alors « fabriqué » à partir de « coke » et c'était une corvée.

Toute cette installation de production a apparemment été démolie dans les années 1943, laissant un centre de "distribution" dont il ne reste plus que les deux grandes citernes ou "horloges à gaz" qui sont encore visibles derrière ce qu'on appelait autrefois les "New Mills" sur la même site Gasmeterlaan (près du nouveau Gaardeniersbrug).

Certains ouvriers (spécialisés ??) dans ce processus étaient appelés « faiseurs de gaz ou faiseurs de feu ». Ces personnes étaient facilement reconnaissables car elles portaient un couvre-chef très particulier (voir photo jointe), d'où leur surnom de "l'équipe du chapeau"...

J'aimerais maintenant connaître l'origine et peut-être la fonction de ce « chapeau frivole ». Cette coiffe devait être caractéristique du "métier", car lors de mes recherches je suis tombé sur des "chapeaux" identiques en France et en Allemagne...

C'est avec une grande curiosité et avec mes remerciements d'avance que j'attends avec impatience votre réponse et vos utiles explications.


 https://www.dropbox.com/t/rBv52Xoj1cb

Hallo,

Enkele weken geleden poste ik op faceboek het onderstaand artikel.  Ik zoek al jaren naar de oorsprong van ons Gentse "frivole" hoofdeksel. (zie mijn foto) Mijn "queeste" is tot nu toe zonder antwoord gebleven tot wanneer een faceboek lid mij jullie  website heeft doorgegeven.  Ik voel dat ik nu wel wat dichterbij kom vooral bij het zicht en de uitleg over de "barette" in gebruikt in de koolmijnen....                                                        Het zou mij heel veel voldoening geven mochten de "kenners" onder jullie mij meer data zouden kunnen geven.                                                                                                        Met dank bij voorbaat.

https://www.dropbox.com/t/rBv52Xoj1cb

Tot in de jaren 1942-43 stond op de Gasmeterlaan in Gent nog een werkende “gas”fabriek, vandaar heel zeker ook de naam van deze laan.

Gas werd toen “gemaakt” op basis van “cokes” en dat was een heel gedoe.

Die ganse productiefaciliteit werd ogenschijnlijk afgebroken ergens in de jaren 1943 en er bleef een “distributie”centrum over waarvan nu nog enkel de twee grote citernes of “gasklokken” overblijven die nog steeds zichtbaar zijn achter wat vroeger de “Nieuwe Molens” werd genoemd op diezelfde Gasmeterlaan (dicht bij de nieuwe Gaardeniersbrug).

Sommige (gespecialiseerde??) arbeiders in dit proces werden “gasmakers of vuurmakers” genoemd. Deze lieden waren goed herkenbaar want ze droegen een wel héél speciaal hoofddeksel (zie bijgaand fotootje), vandaar ook hun bijnaam “die van de hoedenploeg” …

Graag wil ik nu te weten komen wat de oorsprong en eventueel de functie is van deze ietwat ‘frivole chapeau’. Deze hoofddracht moet wel eigen aan de “stiel” geweest zijn, want bij mijn opzoekingen stootte ik op identiek dezelfde “hoedjes” in Frankrijk en Duitsland …

Het is met héél veel nieuwsgierigheid en met mijn dank bij voorbaat dat ik jullie antwoord en nuttige uitleg tegemoet zie.

 https://www.dropbox.com/t/rBv52Xoj1cb


Réaction n°2 

par Musee_du_Materiel_Sp le 25/06/2017 21:05

J'ai une barrette en alu et cherche à restaurer le béguin. Je l'appelle barrette car ce "casque" à vraiment la hauteur de la barrette ! c'est exactement le même sauf que c'est en alu.

Ca n'a donc pas la hauteur habituelle des casques en alu. ou de chantier ou autres casque de mineur.

Quelqu'un a t il une idée de l'année début d'utilisation de ce type de casque ?

Comment restaurer le béguin ?


Réaction n°1 

par Mongaudon le 11/04/2015 19:23
kLa barette en cuir bouilli, je possède encore celle de mon père. Je bégin en toile nous protégeait le contact direct du casque avec la peau et évitait les rougeurs, il nous épongeait le front et nous servait de gant de toilette sous la douche, trois fonctions en une, belle invention de femmes de Mineur.