En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.
Mentions légales.

Le terril

Le terril

galibotterril01.jpg

Le terril n'est pas une montagne noire, ce n'est pas non plus un tas de charbon. Le terril est simplement un tas de cailloux!

Terril conique, mise à terril par rails

En creusant le puits et les galeries afin d'arriver aux couches de charbon, les mineurs enlevaient du sous-sol beaucoup de terres et de cailloux qui ne servaient à rien. Elles ont été entassées à proximité des mines, en tas, c'est ce que l'on appelle un terril ou crassier.

maquette : la chaîne des terrils

Pour faire ces énormes terrils, on a utilisé des téléphériques, comme à la montagne, mais les nacelles étaient remplacées par des petits wagonnets, basculés sur le sommet.

Mise à terril par téléphérique

On a aussi utilisé des wagonnets sur des rails qui montaient jusqu'au sommet du terril où ils étaient déversés. Un système de tapis roulant a aussi fonctionné aidé de bulldozers.

Mise à terril convoyeur à bandes

Jean-Louis HUOT pour l'APPHIM

Mots-clés associés

Date de création : 19/03/2014 13:53
Catégorie : Coins des galibots - Coin des galibots
Page lue 6264 fois

Réactions à cet article

Réaction n°3 

par bernard le 12/05/2018 07:22

Hé oui comme le dit Maurice les térrils représentent un siecle de sueur et de sang et de décés versés par des milliers d'hommes et femmes qui ont remontés la France apres les guerres


Réaction n°2 

par Jean le 06/02/2017 16:13
Bravo et félicitations pour votre texte. Cela n'a dû pas être tous les jours fête dans ce travail. Ce mail je vais le transmette à mes amis et amies.Merci pour votre témoignage.jean de Suisse 

Réaction n°1 

par MEMaurice le 02/08/2016 08:03
La phrase; Le terril est simplement un tas de cailloux, me heurte!
C'est oublier que beaucoup de ces pierres sont imprégnées du sang de mineurs ensevelis lors d'éboulements, de la sueur des mineurs et aussi porteuses de l'histoire de millions d'années de vie sur terre.
Certes totalement consumées aujourd'hui mais cette mémoire reste éternelle.
Ancien mineur aux HBNPC de 1946 à1982 j'ai moi-même à la pelle chargées
ces pierres en wagonnet au prix de violents efforts et, vu les blessures infligées au cours de leurs manutentions. Eu, entre les mains, des pierres marquées de magnifiques fougères!!
Non le terril n'est pas et ne doit pas être un simple tas de cailloux!
MauriceNLHG2K