En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.
Mentions légales.

La lampe Mueseler

La lampe Mueseler

Pour participer à un concours de l'Académie des sciences de Bruxelles, Mathieu Mueseler, ingénieur belge, améliore le fonctionnement de la lampe Davy. Il place une cheminée en tôle conique à l'intérieur du tamis, ce qui permet une augmentation du tirage et donc de la luminosité. Le modèle de la lampe Mueseler comprend aussi un manchon en verre entre le réservoir et la base du treillis.

Photo André Paillart

L'ingénieur protège son tamis et son verre par un diaphragme, une sorte d'anneau métallique entre la cheminée et le rebord inférieur du verre. La Belgique rend obligatoire dès 1864, les lampes dites Mueseler. L'ingénieur perfectionnera encore son modèle mais la lampe conservera encore des défauts de sécurité. Le problème d'incandescence du tamis lors de l'inclinaison de la lampe n'a pourtant pas été résolu avec ce type de lampes. Le tamis risque tout autant la déchirure lors des chocs.

Jean-Louis HUOT pour l'APPHIM

Mots-clés associés

Date de création : 17/04/2014 22:42
Catégorie : Le fond - Le matériel - du mineur-lampes
Page lue 7859 fois

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !