En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.
Mentions légales.

Evolution des pompes

L'évolution du pompage

pompes02.jpg

Les premières pompes étaient rudimentaires. Il s'agissait de tourets, de pompes à bras et de machines mues par des chevaux. Ces moyens préhistoriques n'étaient pas suffisants pour passer le fameux torrent d'Anzin par exemple. La première machine fixe à Fresnes sur Escaut au puits « Petites fosses », inaugurée vers 1730. (1732 pour Fresnes sur Escaut et 1735 sur Vieux Condé). Cette pompe est communément appelée « machine à feu », d'un système Newcomen.

machineafeu01.jpg

Jusqu'en 1783, peu d’améliorations seront apportées mais à partir de cette date, on fit usage du balancier à contre poids pour équilibrer les poids morts des pompes. Vers 1848, ces pompes sont remplacées par un modèle plus perfectionné système « Cornoauillle ». Un peu plus tard, vint la pompe à traction directe avec balancier et contre-poids par dessus, puis une machine sans contre-poids (Villars). En 1861, la fosse Bonne Part est dotée d'une pompe à air comprimé « système Guary » destinée à remplacer la pompe à balancier. La première pompe souterraine date seulement de 1885. Elle est installée à Chabaud la Tour. Elle pouvait refouler sur 200m.

Jean-Louis HUOT pour l'APPHIM

Mots-clés associés

Date de création : 25/01/2012 17:30
Dernière modification : 30/07/2012 21:34
Catégorie : Le fond - Installations-L'eau et l'exhaure
Page lue 11349 fois

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !