Le camion-remorque

Le camion-Remorque

Le dispositif décrit aujourd’hui et utilisé actuellement au Siège 3 constitue une autre solution au problème important des manutentions au fond. Depuis fin août 1959, on se sert à la Fosse 3, dans le quartier de 22° C. R. d`un appareil appelé « Unicar » pour alimenter et desservir en matériel la taille à soutènement marchant (taille 5) et la taille à rabot (taille 4).

camion01.jpg

Le camion et sa remorque

L’Unicar est une plateforme automotrice à moteur Diesel montée sur quatre roues à pneumatiques, motrices et directrices. Elle peut être chargée d'une tonne de matériel et tirer en même temps un traîneau contenant une charge supplémentaire de 500 kg. Sa hauteur au-dessus du sol est de 0,70 m, sa largeur de 0,90 m et sa longueur de 2,40 m.

L’Unicar se déplace dans les voies où se trouvent des convoyeurs et où il n'existe pas de rails et de treuils.

Il peut remonter des pentes de l5° environ sur « daisne » sec et dur, à la vitesse de 1,9 km à l'heure. En « plateure » et en descente cette vitesse peut être portée à 3,8 km à l'heure.

Depuis la mise en route le chemin moyen parcouru a été de 2 km par poste. Le temps de travail mécanique de l'appareil est d'environ 30 % du temps de travail total de manutention et de transport qui est de l'ordre de 5h30 par poste. L’Unicar est employé pratiquement aux trois postes journaliers.

Léon BLERVAQUE, conducteur

Le poids moyen porté par poste est de 1,5 tonne et le poids moyen tracté de 5,5 tonnes. Le personnel employé au transport est de 2 à 3 hommes suivant les cas, y compris le conducteur de l'appareil, ce qui représente environ 3 tonnes de matériel à l’homme-poste.

Le matériel transporté est très varié : cadres, queues de fer, étançons, rallonges, pousseurs, couloirs de blindé, chaînes de rabot et blindé, moteurs électriques, coffrets de chantier, chevalets, matériel de soutènement marchant. etc...

Le poids de chaque élément est connu afin de permettre l'établissement des charges par voyage.

Le moteur est du type monocylindrique horizontal à refroidissement par eau. Il développe 12 Ch à 1200 tours par minute. Il est antidéflagrant et comporte les accessoires : empilages, pots de lavage réglementaires. Le démarrage s’effectue par manivelle.

Les deux essieux moteurs qui possèdent chacun réducteur et différentiel sont montés sur des axes longitudinaux et horizontaux fixés sur le châssis ce qui leur permet d'osciller transversalement et de s’adapter aux déformations du terrain.

La direction par volant est à commande hydraulique. Les pneus 500 X 8 sont du type « industriel renforcé » et gonflés à 7 kg.

Mise en route du moteur par manivelle

L’appareil peut tourner dans un rayon de 5 mètres. Pour rouler dans de bonnes conditions il faut un sol non friable et sec et il est parfois nécessaire d'aménager la piste.

La plateforme de chargement est amovible pour accéder à toute la partie mécanique.

L’éclairage est assuré par une génératrice actionnée par courroie alimentant un régulateur de tension et deux phares, l’un à l’avant l’autre à l'arrière.

Les résultats obtenus sont très intéressants et l'Unicar s'est montré particulièrement adapté aux difficultés de transport au fond. Son emploi supprime les câbles et treuils dans les voies. Son itinéraire peut être modifié à tout moment suivant les besoins à condition toutefois de disposer d'un passage suffisant.

Source Lampe au Chapeau 1960

Jean-Louis HUOT pour l’APPHIM

Mots-clés associés

Date de création : 02/11/2021 17:54
Catégorie : Le fond - Le matériel - collectif-transports
Page lue 45 fois