Evolution des pompes

L'évolution du pompage

pompes02.jpg

Les premières pompes étaient rudimentaires. Il s'agissait de tourets, de pompes à bras et de machines mues par des chevaux. Ces moyens préhistoriques n'étaient pas suffisants pour passer le fameux torrent d'Anzin par exemple. La première machine fixe à Fresnes sur Escaut au puits « Petites fosses », inaugurée vers 1730. (1732 pour Fresnes sur Escaut et 1735 sur Vieux Condé). Cette pompe est communément appelée « machine à feu », d'un système Newcomen.

machineafeu01.jpg

Jusqu'en 1783, peu d’améliorations seront apportées mais à partir de cette date, on fit usage du balancier à contre poids pour équilibrer les poids morts des pompes. Vers 1848, ces pompes sont remplacées par un modèle plus perfectionné système « Cornoauillle ». Un peu plus tard, vint la pompe à traction directe avec balancier et contre-poids par dessus, puis une machine sans contre-poids (Villars). En 1861, la fosse Bonne Part est dotée d'une pompe à air comprimé « système Guary » destinée à remplacer la pompe à balancier. La première pompe souterraine date seulement de 1885. Elle est installée à Chabaud la Tour. Elle pouvait refouler sur 200m.

Jean-Louis HUOT pour l'APPHIM

Mots-clés associés

Date de création : 25/01/2012 17:30
Dernière modification : 30/07/2012 21:34
Catégorie : - Installations-L'eau et l'exhaure
Page lue 11591 fois