Le généphone

Le généphone

genephone08.jpg

Généphone G201 M Blindé, col APPHIM

Le généphone est un téléphone qui ne nécessite aucune source d’énergie extérieure. Celle-ci est fournie par la voix de l’utilisateur dans un émetteur.

Cet émetteur est composé d’une membrane qui se déplace au rythme des ondes acoustiques c’est-à-dire la voix et d’une palette reliée à la membrane se déplaçant dans un champ magnétique (aimant). En se déplaçant dans le champ magnétique, la palette produit, dans une bobine qui l’entoure, des impulsions électriques. C’est le principe d’une dynamo de vélo.

Ecouteur-autogénérateur avec pince, col APPHIM

Ces impulsions électriques seront reçues dans un récepteur muni lui aussi d’une palette et d’une membrane. Les impulsions électriques reçues, grâce à un champ électromagnétique, vont faire bouger la palette et donc la membrane. C’est le principe inverse de l’émetteur. Emetteur et récepteurs sont donc réversibles.

Col APPHIM

Le principe du généphone montre des qualités requises pour le système minier :

-Pas d’alimentation et pas d’entretien

-Une conversation peut se tenir sans pertes jusqu’à 30 km de distance.

-Pas de grésillement dû aux traditionnels microphones équipant les téléphones de l’époque.

-En isolant le système de production et de réception du son, il est anti-déflagrant, robuste et étanche. Les combinés sont d’ailleurs réalisés en bakélite choc ou en métal ce qui les rend quasiment indestructibles. 

Généphone Bakélite avec cadran col APPHIM

Généphone autogénérateur en bakélite col APPHIM

Source SEA : Société d’Electronique et d’Automatisme publicité, col APPHIM

Mathias TOTH pour l'APPHIM

Mots-clés associés

Date de création : 14/05/2022 18:51
Catégorie : Le fond - Le matériel - collectif
Page lue 310 fois