En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 

Votre soutien

Notre travail, ce site internet ont un coût

10€/an

Montant libre

Le jour

Le fond

 ↑  

Les usines et autres

Visites

 988446 visiteurs

 2 visiteurs en ligne

Recherche

Recherche

Perforatrice et perforateur

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
https://mineurdefond.fr/data/fr-articles.xml

perforatrice01.jpg

Collection Martial Ansart

> La perforatrice : Un outil appelé « taillant » tourne à vive allure telle une fraise dans la roche. Ce taillant est à l'extrémité d'une longue tige appelée « fleuret » qui est lui-même entraîné par une machine, la perforatrice. La perforatrice était utilisée pour forer le charbon notamment pour l'injection d'eau sous pression dans les veines.



Le taillant possède deux lèvres légèrement différentes en carbure ou carbure de tungstène. Les arêtes du taillant sont aiguisées suivant l'utilisation. Le taillant doit arracher des copeaux de roche par rotation.

Le fleuret est une barre métallique torsadée en hélice. Il communique au taillant le mouvement du moteur. Par rotation, le fleuret évacue les produits arrachés au massif vers l'extérieur.

Mine Image Oignies

La perforatrice est une machine à air comprimé, pour la plupart, comprenant un moteur tournant à 800 tours/min. Ce moteur entraîne par l'intermédiaire de réducteurs une bague porte-fleuret à laquelle est attachée le fleuret.

D'abord prévue pour une foration à sec, les perforatrices ont été très vite adaptées avec une arrivée d'eau. L'eau est envoyée dans le fleuret jusqu'au taillant pour éviter la création de poussières.

> Le marteau-perforateur: Dans certaines roches, pour éviter l'usure excessive du taillant on utilise des marteaux-perforateurs. Au lieu d'arracher de la roche par rotation, c'est la percussion qui éclate la roche. La roche réduite en fine poussières est ensuite évacuée par le fleuret. Le fleuret tourne 1/9 de tour à chaque coup pour ne pas se coincer.

Le fleuret et le taillant sont alors monoblocs. Le taillant est en forme de V. Le fleuret est de forme hexagonale. Il est de taille inférieur au taillant pour laisser passer les poussières. Dans les foration horizontale, les déchets étaient évacués grâce à l'injection d'air comprimé (foration à sec) ou de l'eau (foration humide) qui passaient dans l'axe du fleuret.


Perforateur et perforatrice

Collection Martial Ansart

Le marteau-perforateur est un moteur qui communique un mouvement longitudinal et de rotation à chaque retour du fleuret. La cadence est de 2400 coups/min. Ils pèsent entre 19.5 et 27 kg. L'eau et l'air sont injectés à la base du fleuret grâce à l'aiguille d'injection.

A cause du poids élevé de ces machines, les marteaux ont été équipés de pousseurs pneumatiques qui servent de soutien. Le pousseur procure au marteau une poussée régulière ce qui améliore la vitesse d'avancement.

Mine-Image Noeux

Les pousseurs sont de grands cylindres appuyant sur le sol par une béquille. A l'intérieur se trouve un piston portant une longue tige qui prend appui sur la fourche du marteau-perforateur. Au fur et à mesure de l'avancement, le piston remonte dans le cylindre. Il a une course d'1.25 m environ. Il faut ensuite avancer l'ensemble pour continuer la perforation.


Date de création : 21/10/2011 @ 22:47
Dernière modification : 24/08/2012 @ 14:37
Catégorie : Le fond - Le matériel - collectif
Page lue 10207 fois


Les métiers de la mine

Social

Les dates-les personnes

Livres, récits, témoignages...

Lettre d'information

Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.

Avant de soumettre ce formulaire, veuillez lire et accepter les Mentions légales.

J'accepte :
Recopier le code :
92 Abonnés

Recherche

Recherche