En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 

Votre soutien

Notre travail, ce site internet ont un coût

10€/an

Montant libre

Le jour

 ↑  

Le fond

Les usines et autres

Visites

 988950 visiteurs

 6 visiteurs en ligne

Recherche

Recherche

La dissolution

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
https://mineurdefond.fr/data/fr-articles.xml

fabrique01.jpg

Schéma de traitement de la Potasse par dissolution

La dissolution est le moyen de traitement thermique utilisé dans certains siège des MDPA de 1919 à 1999. Cette opération a lieu dans la fabrique après le broyage de la sylvinite et son stockage.

Dissolveur

La dissolution permet de dissoudre les sels contenus dans la sylvinite afin de pouvoir les séparer. Cette opération se passe dans un dissolveur au sein de la fabrique. Les premiers dissolveurs utilisés jusqu'en 1948 étaient en fonte recouverts d'une planche de bois. Dans ces énormes cuves, le sel était dissous dans de l'eau (saumure) puis cette saumure était chauffée par des tubes de cuivres parcourant la cuve afin d'accélérer la dissolution. La capacité de dissolution était de 80 T/h.

Progressivement les fabriques furent équipées de « sous-marins », des cuves cylindriques de 2,4 m de diamètre en fonte. Le sel arrivait par convoyeur dans la cuve et l'eau chaude arrivait par l'arrière du dissolveur. La saumure était aspirée, réchauffée puis réinjectée dans le dissolveur. Le rendement passe à 200 T/h.


Date de création : 13/05/2015 @ 15:07
Catégorie : Le jour - Installations-Mines de potasse
Page lue 3996 fois


Les métiers de la mine

Social

Les dates-les personnes

Livres, récits, témoignages...

Lettre d'information

Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.

Avant de soumettre ce formulaire, veuillez lire et accepter les Mentions légales.

J'accepte :
Recopier le code :
92 Abonnés

Recherche

Recherche