En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

Lampe Marsaut

L'ingénieur français Jean-Baptiste Marsaut se penche sur la lampe Mueseler et tente de remédier à ses défauts de sécurité. Il se base sur le système de la lampe Mueseler en enlevant la cheminée intérieure. Il double le tamis et protège celui-ci à l'aide d'un cuirasse métallique avec arrivée d'air à la base et sortie sur le dessus (alvéoles). Marsaut vient d'inventer une lampe efficace, robuste et sécurisée.

photos et collection André Paillart

La lampe est rapidement utilisée dans les houillères jusque dans la seconde moitié du XXème siècle. Les travaux de Marsaut ont contribué à l'amélioration de nombreuses lampes en circulation à l'époque. On voit ainsi apparaître des "Clanny" et des" Mueseler" dotées de la cuirasse Marsaut. Le seul défaut de la lampe Marsaut était son combustible : l'huile. Le pouvoir éclairant n'était pas encore suffisant et le verre de la lampe était vite « fumé » par la combustion.


Date de création : 15/09/2014 @ 21:40
Catégorie : Le fond - Le matériel - du mineur-lampes
Page lue 6568 fois