En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

Le briquet et le pain d'alouettes

Le " briquet ": pause casse-croûte au fond de la mine, pris sur le chantier d'exploitation.

briquet01.jpg

Une rumeur prétend que ce nom de Briquet vient de Raoul Briquet, député du Pas de Calais qui a obtenu que les mineurs puissent faire une pause casse-croûte au fond. Le gouvernement imposa aux compagnies minières qu'un temps pris sur le travail, donc payé, soit destiné à prendre une petite collation.

b2.jpg

Raoul Briquet ne peut être à l'origine de ce nom, le mot briquet apparaissant déjà dans Germinal en 1885 alors que Raoul Briquet n'avait que 10 ans!

b3.jpg

Le mineur emportait ce casse-croûte avec lui dans une musette qu'il descendait au fond avec quelques tartines de pain supplémentaires.

b5.jpg b4.jpg

Évidement, les tartines s'imprégnaient d'une "odeur particulière" liée à l'atmosphère chaude et humide du fond. En revenant à la maison, le mineur offrait les tartines qu'il n'avait pas mangées à ses enfants qui se disputaient ce pain emblématique, appelé « le pain d'alouette ».


Date de création : 26/01/2010 @ 20:42
Dernière modification : 08/08/2012 @ 15:08
Catégorie : Le fond - Moments de vie
Page lue 919 fois