En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

Le coke et l'acier

défournement dans le coke-car

La majeure partie de la production de coke sert à la sidérurgie. Le minerai de fer se présente sous forme d'oxyde qu'il faut réduire, c'est à dire lui ôter son oxygène. Le coke est excellent pour cela. Dans les haut-fourneaux, il fixe l'oxygène et libère le fer. C'est en fait un alliage de fer et de carbone qui sort des fourneaux appelé fonte. Il faut une étape supplémentaire en aciérie pour réduire le taux de carbone à moins de 1% et obtenir de l'acier. Le coke est donc une matière première essentielle pour la fabrication de la fonte puis de l'acier.

défournement nocturne

A la nationalisation, 12 cokeries dans le bassin Nord Pas de Calais fournissent ¼ des besoins nationaux. Elles produisent 10000 T/jour de coke dont 750 T de coke Carbolux domestique. Pourtant tous les charbons ne sont cokéfiables. Seuls les charbons gras le sont mais ils ne sont pas les plus répandus ce qui oblige la France à importer 30% de coke en attendant de pouvoir fabriquer du coke avec des flambants et autres charbons. Dans le Nord, le coke alimente les hauts-fourneaux d'USINOR et une partie de la vallée de la Sambre.

Enfournement par la trappe de 13T de fines


 


Date de création : 05/09/2012 @ 16:30
Dernière modification : 05/09/2012 @ 16:31
Catégorie : Les usines et autres - La cokerie
Page lue 9382 fois


Réactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !