Informations

Mémoire de la Mine et des Mineurs de fond

Association à but non lucratif reconnue d'Intérêt Général

Accueil public du public :  A.P.P.H.I.M. Local rue Basly 62710 Courrières

Permanences le lundi de 18h à 20h

(sur RDV, masque obligatoire, protocole d'accueil sur demande)

Par téléphone au  06.81.73.87.74 ou apphim@apphim.fr


Listing des mineurs présents dans nos archives

Photos de mineurs issues des collections privées

fleche.png

>>  Section GENEALOGIE <<

Vous souhaitez nous raconter et transmettre l'histoire de votre père, grand-père ... mineur de fond, notre association est à votre disposition pour le faire.

Sur le site

Le bridage de veine avec les

 ANTI-DEFLANQUEMENT

L’ANTI-DEFLANQUEMENT ou bride-veine, on encore, pour parler le langage de ses utilisateurs : le « bidule ».

Cet appareil a été introduit dans les tailles du Groupe de Bruay, en 1957, pour parer au danger des chutes de blocs détachés du front.

antideflanquement01.jpg

Au siège 5 de Bruay, en taille 73 de 40è, une installation ANTI-DEFLANQUEMENT

C'était, à l’origine, une équerre constituée par des éléments de cadres récupérés et suspendue par un crochet a l’extrémité de la rallonge. Ce premier type d'appareil était assez lourd, difficile à accrocher, et il nécessitait souvent, pour être efficace, un garnissage important pour maintenir la veine.

Un appareil est tout d'abord adapté sur une rallonge articulée, puits un deuxième sur la rallonge voisine

L'anti-déflanquement utilisé maintenant est beaucoup plus léger ; il se suspend par une simple clavette, et surtout il coulisse pour venir s'appuyer au front, même s'il est éloigné de 60 centimètres du bout de la rallonge. Ce coulissement présente l'avantage de permettre le bridage de la veine après la première passe d'une haveuse a tambour : les ouvriers sont ainsi protégés pendant le nettoyage entre le blindé et le front. Après la deuxième passe, les nouvelles rallonges sont posées et l'anti-déflanquement reprend sa place contre le front.

Une bille plate, introduite entre les deux appareils et le front, maintient solidement la veine

Les anti-déflanquement sont posés en descendant pour que la pente ne les entraîne pas quand ils sont en place. Que la pente soit de droite à gauche ou de gauche à droite, le même appareil est toujours valable.

Il suffit, en effet, de faire passer d'une branche sur l'autre le coulisseau qui porte la clavette pour inverser le sens d'utilisation.

Mathias TOTH pour l’APPHIM

Source Lampe au Chapeau 1960, col APPHIM

Editorial

Bienvenue sur le site  de l'Association pour la Pérennisation du Patrimoine Historique et Industriel Minier (A.P.P.H.I.M)
 
logo2014.jpg Logo2019.png


Mémoire de la mine et des mineurs - Conservation d'archives et de matériel - Pérennisation de la mémoire des bâtiments et équipements miniers

APPHIM : Ne pas oublier, transmettre et partager

Autre site APPHIM apphim.fr

Textes et photos produits pour l'A.P.P.H.I.M ©Apphim tous droits réservés

Copyright

Les articles du site sont produits par l'APPHIM ou pour l'APPHIM. Toute copie, reproduction intégrale ou partielle est strictement interdite sans accord préalable de l'association. Ils sont le fruit d'un travail associatif, merci de le respecter.

Les informations proposées sur ce site le sont à titre de service rendu au public, à titre pédagogique. Les photos sont utilisées à titre non lucratif. Elles sont protégées par le logo APPHIM pour éviter toute reproduction. Merci à Jean-Marie Minot, Jean-Pierre Mongaudon et Pierre Christian Guiollard et bien d'autres pour l'utilisation des photos

Photos des houillères-cartes postales anciennes de notre fond d'archives-photos Sébastien G, Jean-Louis HUOT, Pierre Ombrouck et Georges Tyrakowski (droits Apphim) sont estampillées de notre logo

Si par erreur involontaire, des photos, images ou écrits se glissent dans nos articles, nous nous engageons à retirer ces maladresses au plus vite. n'y voyez aucune intention maligne ou mauvaise de notre part. Nous nous en excusons le cas échéant.