En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

La première catastrophe de La Clarence

laclarence191201.jpg

Le 3 septembre, à 14h30, les 358 ouvriers du poste du matin remontent et d'autres mineurs descendent pour commencer leur travail à la Fosse de La Clarence à Divion. Une explosion de grisou se produit. Des morts et des blessés sont remontés tout le reste de la journée et le lendemain. Des sauveteurs arrivant des Compagnies alentours (Marles, Bruay, Liévin) viennent apporter leur aide.

M. Michaux, directeur de la mine et Clément Dupont, ingénieur, supervisent les secours. Durant les recherches plusieurs autres explosions se produisent ainsi que des incendies. Des sauveteurs y laissent la vie.

Au 14 septembre, le bilan s'élève déjà à 39 morts. Les Compagnies de Marles et de Bruay emploient les mineurs de La Clarence dans leurs fosses pendant toute la durée des travaux de sauvetage. Le bilan final est de 79 morts et de 23 blessés.

Des funérailles sont faites aux victimes de la catastrophe, en présence de Jean Dupuy, ministre des travaux publics et d' Émile-Louis-Cornil Lobbedey, évêque d'Arras et d'une foule considérable. La profondeur de la fosse et surtout un mauvais aérage sont en grande partie responsables de cette catastrophe.

Date de création : 31/10/2011 @ 22:46
Dernière modification : 30/08/2012 @ 08:52
Catégorie : - Catastrophes
Page lue 388 fois