En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

Le capteur de poussières

Le capteur de poussière est un dispositif prévu au point de déversement des charbons sur les convoyeurs. Il existait deux méthodes : le capotage (isoler le point de déversement de l'extérieur) ou l'arrosage. Le capotage réduit le passage dans la galerie et l'arrosage devait être bien dosé pour ne pas noyer les charbons ou laisser des poussières nocives se répandre.

Dans certains sièges, au 6 de Bruay par exemple, l'excès d'arrosage perturbe les opérations de traitement du charbon. En effet, L'épuration à sec du lavoir de Gosnay (Carbolux) ne peut tolérer des produits ayant plus de 4% d'humidité. Le lavage par liqueur dense du nouveau lavoir du 6 sera une solution au problème. Un prototype a été mis au point par le CERCHAR : le capteur de poussières. Le capteur est associé au capotage.

Les poussières produites par le déversage sont aspirées et envoyées sur le côté du convoyeur après avoir été noyées dans une chambre de pulvérisation. Seules les poussières sont mouillées et non les charbons bruts. L'appareil est prévu pour s'adapter sur n'importe quel système : déversement en pied de taille, déversement de répartiteur avec installation à gauche ou droite.

Le système est léger (35 kg pour le capteur et 4 à 12 kg pour les divers panneaux), facile à installer.


Date de création : 04/06/2012 @ 22:33
Dernière modification : 25/08/2012 @ 15:07
Catégorie : Le fond - Divers-La lutte contre les poussières
Page lue 9566 fois


Réactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !