Informations

Mémoire de la Mine et des Mineurs de fond

Association à but non lucratif reconnue d'Intérêt Général

Accueil public du public :  A.P.P.H.I.M. Local rue Basly 62710 Courrières

Permanences le lundi de 18h à 20h

(sur RDV, masque obligatoire, protocole d'accueil sur demande)

Par téléphone au  06.81.73.87.74 ou apphim@apphim.fr


Listing des mineurs présents dans nos archives

Photos de mineurs issues des collections privées

fleche.png

>>  Section GENEALOGIE <<

Vous souhaitez nous raconter et transmettre l'histoire de votre père, grand-père ... mineur de fond, notre association est à votre disposition pour le faire.

Sur le site

Les étançons-pilots dans le Groupe de Bruay (Nord-Pas-De-Calais)

L’étançons-pilots est un nouveau système qui supprime l’emploi des rallonges articulées. Avec cette méthode, les étançons sont surmontés seulement d’un coin en bois qu'ils compriment contre le toit.

Jusqu’à présent le « pilotage » avait été réservé aux veines minces (en général d'ouverture inférieure à l mètre). A la fosse 6 bis, il a été utilisé dans une veine plus ouverte, dans la taille 5 de l7ème Aval, lieu de cet article.

etanconpilot01.jpg

Jean WARLINSKI, pose le coin entre l'étançon et le toit

LA TAILLE 5 DE I7ème AVAL

La taille est longue de 200 mètres. Son ouverture moyenne est de l, 50 m, variant entre un minimum de 0,70 m et un maximum de 2,50 m.

L’abattage est réalisé avec un rabot à charbon dur Westfalia ; cette machine, dérivée du rabot Westfalia classique, est équipée de couteaux spéciaux permettant le rabotage dans les passages très durs que présente fréquemment le sillon de daisne de l7ème. On facilite parfois le rabotage en faisant dans la veine des injections d'eau à très forte pression (180 kg au cm2 au lieu de 100 kg (pression utilisée couramment dans d'autres chantiers).

La desserte est assurée par un convoyeur blindé PFI.

Les étançons-pilots, le convoyeur et le rabot, au premier plan, Robert DELATTRE, porion.

LE SOUTENEMENT

Avant l'introduction de la nouvelle méthode, la taille était boisée de façon classique : étançons et rallonges articulées Gerlach, havées de l,25 m, lignes de boisage espacées de 0,50 m. Désormais, le soutènement est entièrement réalisé avec des étançons-pilots. La largeur des havées est réduite à 0,70 m au lieu de 1,25 m. Le boisage est effectué en descendant la taille : pour régler l'écartement des étançons, les ouvriers utilisent un gabarit spécialement étudié par le Service des Essais du Groupe de Bruay.

Dès que l'étançon est dressé, le coin est introduit entre la tête et le toit. (Le coin est une pièce de bois de dimensions standard : 25 cm. de longueur, 10 à l2 cm de largeur et 6 à 8 cm. d'épaisseur). Lors du serrage avec l'extenseur Barnier, le coin est fortement comprimé contre le toit qu'il maintient ainsi solidement.

Enfilade d'une havée

LES AVANTAGES DU NOUVEAU SOUTENEMENT

Les principaux avantages du boisage par étançons-pilots se situent sur le plan de la sécurité :

  • D'une part. comme nous l'avons dit plus haut, la réduction de la largeur des havées donne une plus forte densité de soutènement.
  • D’autre part, du fait que les étançons sont serrés directement sous le toit, celui-ci est maintenu d'une façon plus homogène. (On a remarqué que l'utilisation des pilots entraîne une amélioration rapide de la qualité du toit ; dans les zones de grande ouverture en particulier, la tenue du toit a été très supérieure à celle qui existait au temps des rallonges articulées).
  • De plus, la suppression des rallonges articulées fait que les ouvriers n'ont plus à s'engager au-dessus du blindé, comme ils devaient le faire auparavant pour les poser.

Le boisage par étançons-pilots, supprimant la pose des rallonges et facilitant le déboisage, a eu une heureuse répercussion sur le rendement qui a augmenté dans de notables proportions : en taille 5 de l7ème Aval. On a enregistré un rendement de 5,15 m2 à l'homme/poste pour les premiers jours d'avril, soit un tonnage de 7 200.

Il faut souligner enfin la diminution sensible du prix de revient du charbon, consécutive à l'économie réalisée par suite de la disparition des rallonges articulées.

MM. Casimir GROCHOWICKI, Jean WARLINSKI, Gérard POIRET, Elie SEILLIER, Victor DESAILLY et Gérard DEGOUY.

Mathias TOTH pour l’APPHIM

Source Lampe au Chapeau 1960, APPHIM

Editorial

Bienvenue sur le site  de l'Association pour la Pérennisation du Patrimoine Historique et Industriel Minier (A.P.P.H.I.M)
 
logo2014.jpg Logo2019.png


Mémoire de la mine et des mineurs - Conservation d'archives et de matériel - Pérennisation de la mémoire des bâtiments et équipements miniers

APPHIM : Ne pas oublier, transmettre et partager

Autre site APPHIM apphim.fr

Textes et photos produits pour l'A.P.P.H.I.M ©Apphim tous droits réservés

Copyright

Les articles du site sont produits par l'APPHIM ou pour l'APPHIM. Toute copie, reproduction intégrale ou partielle est strictement interdite sans accord préalable de l'association. Ils sont le fruit d'un travail associatif, merci de le respecter.

Les informations proposées sur ce site le sont à titre de service rendu au public, à titre pédagogique. Les photos sont utilisées à titre non lucratif. Elles sont protégées par le logo APPHIM pour éviter toute reproduction. Merci à Jean-Marie Minot, Jean-Pierre Mongaudon et Pierre Christian Guiollard et bien d'autres pour l'utilisation des photos

Photos des houillères-cartes postales anciennes de notre fond d'archives-photos Sébastien G, Jean-Louis HUOT, Pierre Ombrouck et Georges Tyrakowski (droits Apphim) sont estampillées de notre logo

Si par erreur involontaire, des photos, images ou écrits se glissent dans nos articles, nous nous engageons à retirer ces maladresses au plus vite. n'y voyez aucune intention maligne ou mauvaise de notre part. Nous nous en excusons le cas échéant.