En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 

Votre soutien

Notre travail, ce site internet ont un coût

10€/an

Montant libre

Le jour

Le fond

Les usines et autres

Visites

 990495 visiteurs

 13 visiteurs en ligne

Recherche

Recherche

Ch'marqué d'quinzaine

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
https://mineurdefond.fr/data/fr-articles.xml

Ch’marqué d’quinzaine

Comme chés mineurs is étotent payés à l’quinzaine, dins l’temps leus fimmes all’ s’allotent dépinser leus sous à ch’ marqué d’quinzaine à Marles.

Pour nous autes chés Poulouches, ch’étot l’ mardi, à ch’ marqué d’Auchel.

I fallot d’abord printe l’autobus ed’ 9h à ch’ l’arrêt : ech’ tit coq.

In y étot serrées comme des sardines mais ch’étot l’ rendez vous ed’ toutes chés fimmes ed’ mineurs à n’pon manquer !

Adon, t’avos pon d’autes indrots pour ti accater bon marqué des loques ed’ fosse, ed’ s’espincers, des maillots d’corps, et aussi un bio pyjama toudis prêt dins l’garde robe. In n’sait jamais, si par malheur, ech’ l’homme i étot armuché à l’fosse et trinsporté à l’clinique Saine Barpe à Oignies.

In faijot el’ tour ed’ chés marchands pour arpérer ch’ moins querre, et après, in prénot c’qu’in avot b’son.

Ech’ marqué à légueumes, i n’ nous intéressot pon gramint, faut dire qu’in avot tout s’qui fallot à nous mason !

Mais cheu qui nous faijot rire : ch’étot ch’criard  ou ch’ casse tout !

I y avot un atroupemint a s’ n’étal, in s’ bousculot pour ête ed’vant.

I impilot ech’ z’assiettes aprés avoir annonché ch’prix et eune et deux, et diche et dousse. T’in voulot pon, tant pis, i prénot l’pile et i’ l’claquot d’sus l’daine !

Em’ grand-mère qui avot connu deux guerres, a’ n’étot défoutue !

Un peu pus long, ch’étot Jacqueline qui vindot des biscuits au détal, et surtout des chuquattes qui faijottent el’ bonheur ed’ chés jeonnes.

I fallot surtout pon oublier des pierres à briquet et des lames ed’ rasoir pour min père !

Et pis chés aiguiles, chés boules ed’ laine pour rassarchir chés cauchettes

Et ch’ fil au chinois pour rapiécher chés loques ed’ fosse !

Et pour d’eul’ viante ch’étot à ch’ marché couvert qu’in s’artreuvot, eune granne salle qui servot de halle el’ mardi.

marchemarles.jpg

Un bon rosbeef ed’ bidet tère comme du burre pour es’ régaler diminche !

Et rien que pour min père des hérings tout fraîches !

Nous aut’ chés gosses, in n’ mingeot pon d’ pichon aveuc des éréques ! un morciau d’ roussette pet ête et cor pon trop souvint !

In avot bell aussi ed’ vire des parintés, des gins qui restotent à l’aut’ bout de ch’villache, d’ aller aux nouvelles, et parfouos ed’ les inviter all’ mason dins l’ semaine pour faire série !

Après in arprénot ech’ bus à l’ gare routière, querquées comme des mules.

I fallot aller querre chés tiquets et vu l’monte, in étot pon sur ed’ pouvoir monter.

In rintrot réhu, i étot passé eune heure et in devot incor préparer à minger !

Ch’étot pon eune partie d’ plaiji el jour de ch’ marqué, mais l’quinzaine d’après in ar’ étot prête el’ mardi à 9h du matin !

Lucette Froget, fille de Mineur


Date de création : 17/07/2018 @ 15:48
Catégorie : Livres, récits, témoignages... - Récits-Enfants de mineurs
Page lue 336 fois


Les métiers de la mine

Social

Les dates-les personnes

Livres, récits, témoignages...

Lettre d'information

Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.

Avant de soumettre ce formulaire, veuillez lire et accepter les Mentions légales.

J'accepte :
Recopier le code :
92 Abonnés

Recherche

Recherche