Votre soutien

Notre travail, ce site internet ont un coût

10€/an

Montant libre
Le jour
 ↑  
Le fond
Les usines et autres
Visites

 811149 visiteurs

 5 visiteurs en ligne

Webmaster - Infos
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://mineurdefond.fr/data/fr-articles.xml

Le criblage est le lieu où les schistes étaient séparés du charbon. Aux débuts de l'exploitation, jusque dans les années 1940, le triage était manuel. C'était principalement des femmes « les trieuses » qui étaient affectées à ce travail, sous la surveillance des porions.

Elles devaient séparer les cailloux des charbons. Les installations du criblage étaient toujours accolées aux bâtiments de la recette en étant la suite logique au moulinage.

Les premiers triages devaient être rudimentaires : Les berlines sortant du puits devaient être basculées, puis étalées. Le triage pouvait commencer : le charbon partait en charrettes, en sac... et les schistes étaient mis à terril par paniers, portés bien souvent par des femmes.

Puis le système s'est mécanisé avec des moulinages surélevés. Les berlines sont culbutées et le tout tombe sur un tapis roulant (action mécanique au départ vraisemblablement puis automatique). Les trieuses s'affairaient en chaîne à trier avec une cadence infernale le bon du mauvais.

Les schistes étaient ôtés et remis en berlines ( ou convoyeurs suivant les époques) pour la mise à terril. Les charbons selon les époques et les sièges partaient dans d'autres berlines (ou convoyeurs) pour être vendus sur place ou expédiés vers les lavoirs et usines.

Cette méthode de tri n'était pas la plus efficace surtout qu'il était difficile de récupérer les minuscules gaillettes de part leur taille et la vitesse des tapis roulants.

Lewarde

Le triage manuel disparaît des carreaux miniers lors de l'installation des lavoirs automatiques à la fin des années 40. Le criblage moderne n'est plus accolé aux puits mais à l'écart dans le même bâtiment que le lavoir.




Criblage moderne

Les charbons étaient triés par des cribles puis par des systèmes de flottaison et de séparation. La moindre particule de charbon, même la plus fine était ainsi récupérée. (cf article sur les lavoirs)


Date de création : 24/03/2011 @ 21:45
Dernière modification : 25/06/2012 @ 21:24
Catégorie : Le jour - Installations
Page lue 9666 fois


Réactions à cet article

Réaction n°1 

par carron le 08/04/2015 @ 19:47
pour faire flotter le jarbon il mettait de la magnetite



Les métiers de la mine
Social
Les dates-les personnes
Livres, récits, témoignages...
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha reload
Recopier le code :
85 Abonnés
Recherche
Recherche